GererEntourage
Se faire accepter par l’entourage est souvent une phase difficile quand on devient végétarien/végan.

Quand la conversion survient dans l’adolescence, ce sont souvent les rapports avec les parents qui se tendent, et le refus de consommer de la viande/ou autres produits animaux peut être vu par ceux-ci comme une crise d’adolescence, une passade qui n’est pas prise au sérieux, une mode copiée sur un/une amie ou une célébrité du moment, ou vu comme une rébellion, un rejet des valeurs familiales… Dans ce cas particulier, vous trouverez surement des conseils sur Génération végane : un forum spécialement destiné aux ados végé/végans

Dans le cas des adultes, on peut être qualifié de trop sensibles, de se soucier davantage des animaux que des humains, et d’autres nombreuses réflexions.

Il n’y a pas de discours miracle comme remède à ces situations, mais essayons d’aborder quelques pistes en réponse aux problématiques auxquelles un nouveau végé/végan sera souvent confronté.

Vg vs omnivoreÉtant donné le sujet de ce site, nous nous intéresserons particulièrement à l’argumentation pour les droits des animaux, mais souvent pour les parents, et les proches le plus important à prouver c’est que premièrement il n’y a pas de risque pour la santé (consultez notre page à ce sujet), bien au contraire, les végés et végans mangent plus sainement ; et deuxièmement que c’est votre décision, qu’elle est bien réfléchie, que vous ne suivez pas quelqu’un d’autre et encore moins une religion ou une secte. Pour les rassurer, proposez de faire des bilans de santé de temps en temps.

Le meilleur moyen pour tout cela, est de s’informer au maximum, afin de répondre ensuite intelligemment aux réflexions et questions dont votre nouveau mode de vie sera l’objet. Commencez par exemple par visionner notre sélection de vidéos, vous essayerez plus tard de les montrer à votre entourage (avec ou sans images choquante selon la personne à qui vous vous adressez). Retenez les arguments qui vous parlent et qui parleront à vos proches.

Vous pouvez aussi essayer l’humour, si ça ne débloque pas toutes les situations, au moins ça aura le mérite de vous détendre un peu ! Voici quelques liens :

Vous pourrez amadouer les plus réticents en devenant un vrai cordon bleu (si vous ne cuisinez pas c’est l’occasion de vous y mettre !) et prouver que vous pouvez toujours manger de délicieux plats, vous faire plaisir et faire plaisir à vos invités, avec notre page sur la cuisine vegan.

AllerPlusLoin
9782825143674_1_75La culture est l’une de vos meilleurs alliés pour être pris au sérieux. Voici une sélection de livres sur notre relation à l’animal, très intéressants, à lire et prêter à vos proches. Vous pouvez aussi lire le site de Gary Francione, un philosophe américain, qui prône l’abolition de l’exploitation animale (site en Français).

Pour ceux qui adorent aller au fond des choses, vous trouverez beaucoup de lecture gratuite sur les cahiers Antispécistes.

En conclusion, soyez patients tout en étant ferme sur votre décision (dans le cas contraire les gens penseront justement que c’est quelque chose de futile et momentané /ou que ça ne vous tient pas à cœur). Faire des concessions, accepter de manger de la viande une fois de temps en temps, c’est donner l’image de quelqu’un qui ne sait pas ce qu’il veut, qui est influençable. Plus on a l’air heureux, sûr de soi et de ses choix, plus on est respecté. A l’inverse il vaut mieux éviter dès le début de faire la morale à tout le monde, de paraître méprisant. Mais quand vous serez plus sûrs de vous n’hésitez pas à tenter d’ouvrir les yeux à votre entourage ! Chaque cas est différent, restez fidèle à vous même et adaptez vous à votre interlocuteur.

Retrouvez aussi dix conseils pour bien vivre vos repas en société (par l’AVF)

Si vous avez besoin de soutiens et de conseils, allez en parler sur le forum ! Et essayez de rencontrer d’autres végés/végans, à plusieurs on se sent plus forts !